...un front de granit rose  barré seulement du sourcil grisâtre des lichens, front têtu contre qui la mer froide et bleue amène du large, inlassablement, des légions de béliers blancs; ...
     
...un ciel admirablement lumineux où règnent les brises froides de l’Atlantique ou les vents de terre chargés des âpres parfums de la toundra artique;

...enfin, derrière l’horizon bas, un désert sans fin, sans relief, qui fuit vers le nord vide:
ce sont bien là semble- t-il les lignes maîtresses de l’image de la Côte-Nord.

Extrait de:
Le carnet du sauvage par
le R.Fr.Marie-Victorin, des E.C (1926)

  • Facebook - Black Circle